Moi

24 septembre 2006

Citizen Kane

J'ai revu récemment le magnifique film d'Orson Welles (avec Orson Welles) avec une joie non dissimulée. Il faut dire que mon premier visionnage de ce film était teinté d'amertume. Amertume, car je me trouvait au ciné club du lycée (auquel je rends hommage d'ailleurs) et le ciné club du lycée est synonyme pour moi (et pour combien d'autres) de mercredi soir, jusque là rien de grave sauf si on sait, par ailleurs, que le mercredi soir se trouve après le mardi soir...Qu'est ce que le mardi soir? Tout ceux qui n'ont pas fait prépa ne le sauront malheureusement pas...(ou heureusement pour eux). Le mardi soir se trouve être la veille des DS... Et oui que nous subissons pendant l'après midi du mercredi avec joie et bonne humeur. Le mardi soir, c'est donc les révisions (voir les apprentissages si on a dormi en cours ou si on avait un devoir à faire pour bientôt, ou une colle à réviser ou toutes sortes d'activités aussi réjouissantes qu'indispensables). Les révisions peuvent durer longtemps dans ce cas et on se couche légerement tard ces jours là (je ne citerais pas de chiffres pour ne pas effrayer les éventuels futurs prépas). Il est déjà difficile de rester éveiller le mercredi après midi après les bons repas du self et la copie qui reste deseperement futile voire blanche. Le soir on croit donc se détendre au ciné club mais LA, il faut rester éveillé. Ce qui se révèle rarement possible surtout si l'individu regardant le film a en plus oublié ses lunettes et qu'il ne voit pas la moitié des sous titres et comprends mal l'anglais.

Tout ça pour dire que le deuxième visionnage du film s'est révélé productif.
J'ai TOUT compris.

Et j'ai aimé en plus.
Ce film me semble un film très abouti je dirais (quoique peu sûre de l'ortographe du mot mais on dit pas aboutite au féminin) quoique quelque peu désordonné ce qui donne justement une impression d'aléatoire comme si les décors n'étaient pas près à temps ou qu'il y avait des hésitations dans la mise en scène.
Mais c'est bien,c'est bien.


Ainsi pour mes chers lecteurs je peux faire un petit résumé.
C'est l'histoire de John Foster Kane.
Il meure au début du film et ses derniers mots "rosebud" posent problèmes aux journalistes qui vont en rechercher la signification.
Un journaliste, Thompson, va donc rencontrer les personnes qui ont cotoyé Kane durant sa vie et les interroger, retraçant ainsi le destin de ce milliardaire, directeur de l'Inquirer et qui toute sa vie à cherché à se faire aimer.


Année de production : 1940

Réalisateur : Orson Welles
Acteurs : Orson Welles (Charles Foster Kane), Joseph Cotten (Mr Leland), Doroty Comingore (Susan Kane), Agnes Moorehead (Mary Kane).

Avec bien sûr des scènes cultes quand ils sont seuls dans le démesuré palais de Xanadou.


aff

Posté par Baboun_ à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 septembre 2006

Fear and Loathing in Las Vegas

Las_Vegas_ParanoFear and Loathing in Las Vegas.

las_parano
Titre français : Las Vegas Parano.
Résumé :
Le journaliste Raoul Duke (Johnny Depp) et son avocat le Dr Gonzo (Benicio Del Toro) partent à Las Vegas pour couvrir un évenement : une course de motos. L'histoire se situe en 1971, l'Amérique entre dans une nouvelle période après l'optimisme et les rêves des années 60. L'Amérique entre dans une vague de cynisme outrancier retraduit brillamment dans le film de Terry Gilliam (Monty Python).
Les deux personnages profitent de cette virée pour essayer toutes les drogue produites dans les années 70 : Mescaline, LSD, Coke, Marijuana. Leur vision du monde se déforme et prend des allures de rêve (ou de cauchemar).
Le film est adapté du roman du même nom de Hunter S. Thompson publié en 1971. L'auteur est reconnu comme l'inventeur d'un style de journalisme : le journalisme gonzo.

Le journalisme gonzo consiste à décrire un évenement en s'imprégnat soi même de l'évenement qu'on couvre et en se plongeant dans le milieu étudié. De plus, le journaliste doit analyser sa subjectivité. C'est à dire qu'il doit indiquer quels facteurs déforment son point de vue. Ainsi le lecteur peut avoir une vision assez précise de ce qui est décrit.

Musique : Ray Cooper, Michael Kamen.

Casting : Johnny depp, Benicio Del Toro (principalement)

Date de sortie : 1998

Posté par Baboun_ à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2006

Dschinghis Khan (suite)

Louis Hendrik Potgieter

galerie14_16_1

Né le 04/04/1951 à Pretoria (Afr.du Sud), grande famille boer allemande.

cédé du sida en 1993 (1996?)


 Steve Bender (vrai nom Karl-Heinz Bender)

galerie14_05_1

 Né le 02/11/1942 à Mainz (Mayence)


Leslie Mándoki

galerie14_09_1
né le 07/01/1953 à Budapest (Hongrie)


 Edina Popp (vrai nom Marika Kesmarki)

 

galerie14_01_1

e le 04/02/1941 à Budapest (Hongrie)


Wolfgang Heichel

galerie14_12_1
N
é le 04/11/1950 à Meissen (>Dresden) ex Allemagne de l'Est


Henriëtte Pauline Heichel-Strobel

 

galerie14_08_1

Née le 13/11/1953 à Amsterdam, était l'épouse jusqu'en 1986 de Wolfgang Heichel

Posté par Baboun_ à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dschinghis Khan

 Comment parler de musique sans parler des Dschinghis Khan? Mon premier article de musque sera donc consacré à ce groupe.

Pour commencer un petit historique de l'affaire : Dschinghis Khan est un groupe de pop allemand créé en 1979 à l'occasion du conours de l'Eurovision; Avec leur chanson Dschinghis Khan, ils prennet la quatrième place au concours de l'Eurovision et leur chanson devient vite un succès. Continuant dans la même veine, ils écriront et chanteront (et danseront) de nouvelles chansons mais leur albums ne connaissent en fait pas un grand succès malgrés la diffusion en Allemagne, en Europe de l'Est, en Australie et au Japon. Certaines chansons sont traduites en anglais et on dispose donc souvent de la version allemande et de la version anglaise. Le groupe se dissout en 1985, puis se reforme pour l'Eurovision 1987, à laquelle ils ne parviennent pas à se qualifier. Le groupe s'appelle alors Dschinghis Khan Family. Il va se dissoudre à nouveau après cet échec.

12_dschinghis_khan_moskau

Et une petit vidéo pour le plaisir :

--> Moskau <--

Composition du groupe :

Steve Bender (Allemagne) (le chauve) (2 novmbre 1946 à Mayence ; † 7 mai 2006)

Wolfgang Heichel (ex-RDA).

Henriette Heichel-Strobel (Pays-Bas) mariée avec Wolfgang Heichel jusqu'en 1986

Leslie Mándoki (Hongrie) (le moustachu)

Edina Pop (Hongrie) : vrai nom Marika Kesmarki. 

Louis Hendrik Potgieter (1951-1996 mort du SIDA) (Afrique du Sud)

Titres de chansons :

Rom, Mexico, Samyrai, China Boy, Israel, Moskau, Dshinghis Khan, Klabauterman...

Le nom Dschinghis Khan vient du nom du célèbre Gengis Khan, empereur mongol aux environs de longtemps après Jésus Christ (nan en fait c'était vers 1165).

Un site en allemand (pour ceux qui comprennent)

-- > Dshinghis Khan <--


Posté par Baboun_ à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2006

Films

Au cours de mes voyages sur le net, j'ai trouvé quelques petites vidéos marrantes sur notre cher Johnny. (En fait je les ai toutes trouvées sur You Tube), alors j'aimerais vous faire profiter de tout ça surtout pour les gens qui n'ont pas l'habitude d'aller sur You tube.
La première est pour tous les français qui aiment notre ami américain. Alors en fait la fin est moins marrante
que le début parce qu'en fait c'est une interview de Vanessa Paradis (sa compagne actuelle est-il besoin de le préciser)mais vous verrez bien.

--> Johnny <--

La deuxième vidéo, c'est en anglais mais on comprend quand même plutôt bien.

--> Johnny 2 <--

La troisième c'est surtout drôle  à voir parce que le son marche vraiment pas bien.

--> Johnny 3 <--

Bon bah wala, à l'occasion je vous en remettrait d'autres mais j'ai pas trop regardé les autres pour le moment et franchement...voilà...


Une 'tite photo pour la route?
blow1
Dans Blow

Posté par Baboun_ à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 août 2006

Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black pearl

affiche2

Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl

Titre original : Pirates of the Caribbean: The Curse Of The Black Pearl

Résumé : L'histoire se situe au XVIIème siècle dans la mer des Caraïbes. Le capitaine et pirate Jack Sparrow s'est fait voler son bateau (le Black Pearl) par le Capitaine Blackheart (ou Barbossa en français), chef d'une bande de pirates. Lors de l'attaque de Port Royal par les pirates du capitaine Blackheart, ils enlèvent la fille du gouverneur, Elisabeth Swann. Sparrow se lance à leur poursuite pour récupérer son bateau et Will Turner, amoureux d'Elisabeth Swann, accompagne Jack. Les pirates du Black Pearl sont victimes d'une malédiction dont ils tentent de se débarrasser : ils se transforment en morts vivants à la lumière de la lune.

Bande annonce : --> ici <--

Date de Sortie : 2003

Réalisateur : Gore Verbinski
Casting :

Johnny Depp : Jack Sparrow ("le capitaine Jack Sparrow!")
Orlando Blum : Will Turner
Elisabeth Swann : Keira Knightley
Geoffrey Rush : Le Capitaine Barbossa
Jack Davenport : Commodore Norrington
Jonathan Pryce : le gouverneur Swann

Posté par Baboun_ à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pirates des Caraïbes

J'ai vu dernièrement Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit (Pirates of the caribbean : Dead Man's Chest pour les anglophones) et je dois bien avouer qu'il est quand même beaucoup mieux que le un - lire : beaucoup plus drôle - et que, en plus, j'ai envie de savoir la suite...Ah la la, que va-t-il arriver à ce cher Jack Sparrow? La rumeur courrait qu'un quatrième volet serait envisageable...Mais point trop n'en faut n'est ce pas. Tout ça pour dire que si vous n'avez pas encore vu le deux, courez dans votre cinéma le plus proche!
Après ces petites considérations je peux vous faire un petit résumé des deux premiers épisodes.


355245273_small

Posté par Baboun_ à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2006

Tim Burton

Voici, pour ceux qui seraient interéssés, un lien vers un site sur Tim Burton, tous les films, pleins de photos, des trucs sur les acteurs, des nouvelles sur les prochains films, des artworks...
Bref!
Tout plein de trucs sympas pour découvrir l'univers de Tim Burton.

-->Tim Burton<--

timburton

Posté par Baboun_ à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2006

Quatre-Vingt Treize

Victor Hugo, VH pour les intimes. Que ne me fera-t-il pas subir ce grand homme. Je suis en train de lire Quatre-Vingt Treize. Je crois que personne ne connaît mieux que moi les 5 premiers chapitres de cette oeuvre. Par ailleurs remarquable et je tiens à le signaler. Tout le monde devrait lire Quatre-Vingt Treize parce que comme toutes les oeuvres de Hugo (le répète t-on jamais assez) elle brille par le savoir, l'intelligence, la pertinence du propos. Je me demandais qui, plus que Zola maîtrisait son sujet et je dois avouer que c'est bien Hugo. Je devrais dire Les sujets.
Quatre-Vingt Treize, c'est la révolte et le soulèvement vendéen à la suite de la Révolution. On y côtoie simplement de grands hommes tels que Marat, Danton et Robespierre (Tout ressemblance avec des personnages ayant existé n'est pas fortuite) La rencontre entre les trois hommes est imaginaire mais plut^to criante de vérité. C'est donc le roman de la révolution, celui de la révolte mais surtout le roman des hommes. C'est celui du peuple et des chefs, des paysans et des parisiens.

Ce roman est paru en 1874. Il a été écrit, de décembre 1872 à juin 1873, pendant l'exil de Victor Hugo à Guernesey. Il est donc écrit après la Commune et Victor Hugo l'écrit à la lumière de cet évènement (d'où naquit partiellement la Troisième République). L'ouvrage devait au départ comporter trois parties mais ce projet est abandonné.
L'histoire tourne autour de trois personnages principaux, dont l'épopée est racontée : le marquis de Lantenac un vieux seigneur breton, son neveu Gauvain qui est devenu révolutionnaire et son ancien précepteur qui était aussi prêtre Cimourdain. Ils luttent les uns contre les autres et leurs liens familiaux montrent que la France à engagé une lutte fratricide contre elle même. De plus l'ennemi est aussi au frontière, la noblesse étrangère tremble pour ses privilèges.

°°°°°°°°°°°°

" 1793 est la guerre de l'Europe contre la France et de la France contre Paris. Et qu'est-ce que la Révolution ? C'est la victoire de la France sur l'Europe et de Paris sur la France. De là, l'immensité de cette minute épouvantable, 1793, plus grande que tout le reste du siècle. "

°°°°°°°°°°°°

Posté par Baboun_ à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2006

Johnny

Voilà une petite photo de Johnny. Charmant...

JohnnyDepp

Et un petit mot pour vous dire que bientôt je vous ferai un petit résumé de Pirates des Caraïbes, le 1 et le 2 (que je suis allée voir hier, il est trop cool!).

Posté par Baboun_ à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]